Chers amis,
En ce jour anniversaire de la naissance de Mgr Sloskans en 1893, la Postulation de la Cause vous propose le nouveau Mot du mois (mai-août 2019). Il y est surtout question du lien entre Mgr Sloskans et Notre-Dame de Beauraing. Le 24 août dernier, le film "Un évêque selon le coeur de Dieu" a été projeté dans la salle audio-visuelle des Sanctuaires de Beauraing.
  
« La Vierge au Cœur d’or »   

 L’Assemblée générale de l’ONU vient de choisir le 22 août comme « Journée internationale de commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou de leurs convictions ». Dans le monde, on estime qu’il y a 200 millions de chrétiens à être persécutés, en raison de leur croyance. Le choix du 22 août est, pour nous, un signe que nous donne la Sainte Vierge fêtée ce jour-là, dans l’Église catholique, comme « Reine ». Cette fête a été instituée par Pie XII en 1954 dans le sillage de la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie : deux fêtes, un seul mystère. Mais, depuis des siècles déjà, les litanies chantaient les louanges de Marie, « reine des anges… reine des patriarches… reine des apôtres… »

Le 22 août est tout particulièrement fêté à Beauraing, en Belgique, où la Vierge Marie est apparue plusieurs fois à 5 enfants, du 29 novembre 1932 au 3 janvier 1933. À partir du 29 décembre, les enfants ont aperçu, entre les bras ouverts de la Vierge Marie, son cœur tout illuminé, tel un cœur d’or. D’où l’appellation de Notre-Dame de Beauraing : « la Vierge au Cœur d’or ». En 1944, le pape Pie XII a étendu à l’Église universelle la fête du Cœur Immaculé de Marie en la fixant au 22 août. Cette fête est devenue aussi la fête de Notre-Dame de Beauraing, « la Vierge au Cœur d’or », au cœur immaculé rayonnant d’amour. Le culte rendu à Notre-Dame de Beauraing a été autorisé par l’église le 2 février 1943 et l’authenticité des faits a été reconnue le 2 juillet 1949 par Monseigneur André-Marie Charue, l’évêque de Namur.

Mgr Sloskans, un grand ami de Notre-Dame de Beauraing      

 

Mgr Sloskans est venu à Beauraing déjà en 1947 pour une retraite avec ses séminaristes. Invité par Mgr Charue avec qui il avait des relations particulièrement amicales, Mgr Sloskans a participé, la première fois, en 1948 aux célébrations du 22 août. Dans la revue « La voix de Beauraing », on trouve cette information pour le 22 août 1948 : « Enfin, honneur émouvant, un évêque ‘Confesseur de la Foi’, Mgr Sloskans, de Lettonie, accompagne Mgr l’évêque de Namur. Mgr porte le St Sacrement pendant la procession de l’après-midi. » Mgr Sloskans reviendra régulièrement à Beauraing et, dans sa chapelle privée à l’Abbaye du Mont-César à Louvain, il priera chaque jour devant une grande statue de Notre-Dame de Beauraing. « La voix de Beauraing » mentionnera souvent la présence de Mgr Sloskans à Beauraing. Pour le 26 juin 1951, il y a cette indication : « À l’heure de l’angélus, nous découvrîmes, plongé dans sa prière, S. E. Mgr Sloskans, évêque exilé, fort dévot à Notre-Dame de Beauraing. » Pour le 21 août 1951, on trouve ce renseignement : « La messe de 8 h. est célébrée par S. E. Mgr Sloskans. En voyant à l’autel ce prélat victime de la persécution, on évoque avec émotion son éloquente devise Hostia pro fratribus et l’on devine la fervente prière qu’il adresse à Dieu pour son troupeau dispersé. »Mgr Jean-Baptiste Musty, évêque auxiliaire de Namur de 1957 à 1991, qui, comme prêtre, organisait les retraites à Beauraing au Castel Sainte Marie de 1947 à 1954, dira : « Mgr Sloskans m’a influencé à cause de sa grande humilité et de sa simplicité. (..) Dans les cérémonies, il nous était difficile de le pousser au premier rang des évêques. Il me rappelait le serviteur de Dieu dont l’âme est remplie d’une paix céleste. Il rayonnait de lui quelque chose de très spirituel qu’on ne peut exprimer en parole. Bien qu’il ait beaucoup souffert, les traits de son visage reflétaient plutôt comme un sourire caché. Particulièrement profond, humble serviteur de la Vierge Marie, il était pour nous un exemple de la foi. »

Projection du film « Un évêque selon le cœur de Dieu »        

Le 24 août dernier, dans la salle audio-visuelle des sanctuaires de Beauraing, la Fondation Sloskans a projeté le film documentaire sur Mgr Sloskans : « Un évêque selon le cœur de Dieu. » Après la présentation et quelques témoignages, l’assistance a pu voir le film et poser des questions. Elle a été profondément touchée par la figure, la vie et l’enseignement de Mgr Sloskans que la plupart ne connaissait pas. Beaucoup ont souhaité qu’il soit bientôt béatifié. Selon les règles de l’Église catholique, un miracle obtenu par l’intercession du vénérable Mgr Sloskans est nécessaire. Mais Mgr Sloskans aime surtout les miracles « intérieurs », comme il le disait en 1958 pour le centenaire des apparitions de Notre-Dame à Lourdes. Pour un miracle « extérieur », il faut donc un peu de patience… Pour l’anniversaire de Mgr Sloskans qui sera fêté le 31 août, nous pouvons toutefois lui demander aimablement de s’activer pour un miracle « extérieur ». Nous pouvons aussi confier cette intention à la Vierge Marie, sa « Maman du ciel », comme il l’aimait appeler. Que Notre-Dame de Beauraing, la Vierge au Cœur d’or, intercède pour la béatification de son cher fils et fidèle serviteur Mgr Sloskans !

 

Abbé Pascal-Marie Jerumanis, Postulateur de la Cause

 

FaLang translation system by Faboba